Peut-on empêcher les entreprises de faire faillite en raison de l'exposition à la vente à découvert?

Dernière mise à jour : 3 janv.


Cliquez ci-dessous pour lire l'étude :

FINETUDES.VAD.FRANCAIS
.pdf
Download PDF • 754KB

La vente à découvert est une opération qui consiste à vendre un actif que l'on ne détient pas mais que l'on s'engage à livrer si un acheteur se présente. Il s'agit donc d'un pari sur la baisse de la valeur de cet actif. S'il s'agit d'une action, elle devient un pari sur la dépréciation de la valeur de l'entreprise, voire sur sa faillite.

La pratique de la vente à découvert consiste à louer un actif, à le vendre à un prix plus élevé, puis à le racheter à un prix inférieur pour le rendre à son propriétaire initial. Il y a donc un certain laps de temps où la position reste ouverte entre la vente et l'achat pour générer des profits. Ainsi, en comparant le nombre de ventes à découvert ouvertes sur le total des actions disponibles sur le marché, on peut déterminer un ratio appelé intérêt à découvert, qui exprime le pourcentage de personnes croyant à une baisse de la valeur.


En pleine crise économique de 2020, l'AMF a décidé d'interdire les ventes à découvert afin de protéger les intérêts des entreprises en réduisant leur exposition aux pressions de vente.

En 1968, le professeur Edward Altman a publié un article dans lequel il expliquait un ratio basé sur les données financières des entreprises, capable de générer une estimation de la probabilité de faillite des entreprises concernées. Nommé le Z-score d'Altman, il est encore largement utilisé aujourd'hui et constitue un bon point de départ pour la recherche d'entreprises dans un état fragile, voire critique.


En incluant les intérêts à découvert dans le modèle d'Altman, ce qui donne un Z-score ajusté, on peut mesurer l'effet de la vente à découvert sur la probabilité de faillite des entreprises. L'objectif de cette étude est donc de pondérer le poids de l'exposition à la vente à découvert en comparant les résultats des prédictions du Z-score ajusté au modèle original afin d'essayer d'améliorer le modèle d'Altman et ainsi permettre aux analystes d'améliorer leur travail. Si le modèle est amélioré jusqu'à un assez bon niveau de confiance, cela nous permettra de conclure de manière générale que la vente à découvert est un facteur crucial sur la voie de la faillite d'une entreprise.


58 vues0 commentaire