Les LBO en France:
Pourquoi certains échouent ?

Date de publication : Mardi 01 octobre 2019

Rédacteur : Hugo DAUGERON-MIJOIN

Le Leveraged BuyOut (LBO) est une opération qui consiste en l’acquisition des titres d’une société cible par une structure ad hoc, (créée spécifiquement pour l’opération donc sans activité propre) et qui souscrit une dette pour financer cette acquisition. Pour mieux comprendre le mécanisme d’un LBO vous pouvez cliquer ici ou bien .

En 2018, il y a eu 384 opérations de LBO en France. Ceci représente seulement 17,31% d’entreprises soutenues dans le Private Equity (PE) français mais 65% en valeur, soit plus de 9,5 milliards d’euros investis.

 

Le capital-transmission avec effet levier est un secteur très hétérogène, où chaque opération est unique en raison de son secteur, de son actionnariat, de son business model ou des facteurs propres à l’entreprise. Il est alors très difficile de vouloir dégager une tendance pour comprendre ce qui fait qu’un LBO va fonctionner ou va échouer.

 

Nous appellerons "échec d’un LBO" selon la définition qui suit : l'échec d’un LBO est caractérisé par au moins un des facteurs dont i) la défaillance financière de l’entreprise ii) l’obligation de refinancer ses dettes financières pour ne pas être en défaillance financière iii) la rupture d’un covenant iv) la moins-value pour un Sponsor Financier sur son investissement initial v) le départ du top management prématurément. Cette définition de « l’échec » est clef : réaliser un LBO est une opération complexe pour tous les acteurs. Il faut par conséquent être précis et tous les points évoqués précédemment sont synonymes de non-respect des informations qui avaient permis initialement de réaliser cette opération. L’échec n’est pas seulement la défaillance de l’entreprise qui certes, va être un échec d’un LBO pour tous les acteurs, mais tous les points cités peuvent eux aussi affecter au moins un des acteurs et le mettre en situation d’échec.

 

En partant d’un constat actuel sur les LBO et de l’évolution de la structuration financière de ces derniers, nous étudierons la gouvernance de l’entreprise avec les Sponsors Financiers au capital afin de voir s’ils ont un impact négatif. Par la suite, nous verrons en quoi la taille de l’entreprise peut être un facteur déterminant sur la réussite du LBO.

Pour lire l'article dans son ensemble, cliquer ici.

  • LinkedIn Social Icône
  • YouTube
  • Instagram
NOS PARTENAIRES
Sciencespo finance
93409452_257829458722320_602682134094885
LOGO FIMTECH
WhatsApp Image 2020-05-18 at 14.30.50
Logo PNG
cropped-afcg-logo-1
youth in finance
13503071_1049678935125168_45656092039026
IESEG FINANCE
Logo 2
COBFI-FOND-BLANC_edited
10931179_1520843788181156_63063477786713
WhatsApp Image 2020-04-30 at 18.16.16
WhatsApp Image 2020-04-26 at 12.15.45
logo learn to trade
0
Logo PNG (1)
Logo avec titre (1)
WhatsApp Image 2020-04-19 at 19.10
INSA%20FINANCE%20LOGO_edited
IMG_0046
cropped-logo_fintech-1-1
MBF ASSAS
LOGO LE PETIT ANALYSTE
Sciencespo finance
93409452_257829458722320_602682134094885
LOGO FIMTECH
WhatsApp Image 2020-05-18 at 14.30.50
Logo PNG
cropped-afcg-logo-1
youth in finance
13503071_1049678935125168_45656092039026
IESEG FINANCE
Logo 2
COBFI-FOND-BLANC_edited
10931179_1520843788181156_63063477786713
WhatsApp Image 2020-04-30 at 18.16.16
WhatsApp Image 2020-04-26 at 12.15.45
logo learn to trade
0
Logo PNG (1)
Logo avec titre (1)
WhatsApp Image 2020-04-19 at 19.10
INSA%20FINANCE%20LOGO_edited
IMG_0046
cropped-logo_fintech-1-1
MBF ASSAS
LOGO LE PETIT ANALYSTE

©2020 par FINETUDES

Les publications reflètent les opinions personnelles des rédacteurs et sont publiées à titre purement informatif. FINETUDES ne garantit pas l’exactitude des analyses et l’exhaustivité des publications.
Ces opinions peuvent être modifiées à tout moment sans notification.